profil d'ingrédients : outremers, oxydes et micas

C'est le début d'une nouvelle série d'articles que je vais publier pour expliquer les ingrédients que j'utilise chez Dot & Lil et pourquoi je choisis de les utiliser. Méfiez-vous également d'une série d'articles de blog vidéo à venir en 2011 sur ce sujet.

Aujourd'hui, je voulais parler des colorants que j'utilise dans les produits Dot & Lil.

ingrédient : outremers, oxydes et micas
nom en INCI tel qu'indiqué sur notre liste d'ingrédients : oxyde, mica, outremer
communément appelés : colorants minéraux, pigments
trouvé dans Dot & Lil's : savon
pourquoi il est là : pour donner au savon différentes couleurs et créer des motifs, comme dans notre savon Chèvrefeuille illustré ci-dessous.
taux d'utilisation : moins de % 5 de toute formulation



Les savons Dot & Lil sont colorés à l'aide d'oxydes, de micas et d'outremer. Alors, qu’est-ce que c’est ? Ce sont des colorants à base de minéraux désignés comme étant sans danger pour les applications de soins corporels. Ils sont également utilisés dans une grande variété d’industries allant de la fabrication du verre à l’électricité et au papier. J'ai discuté avec une potière pendant les vacances qui les utilise pour colorer ses céramiques. Ils font partie des nombreux ingrédients cosmétiques recréés ou modifiés en laboratoire à partir de leur existence originale dans la nature. Les oxydes de fer, par exemple, sont naturels, mais ils contiennent naturellement tellement de toxines qu'il est plus sûr d'extraire des sels de fer et de les convertir en oxydes de fer en laboratoire. Et les micas, que nous utilisons pour colorer la plupart de nos savons, sont naturels mais sont souvent quelque peu traités en laboratoire pour les rendre sûrs et exempts de contaminants. Les environnements de laboratoire sont, bien sûr, des environnements contrôlés et prévisibles, alors que la nature est tout le contraire !


Certaines personnes choisissent de considérer les oxydes, les outremers et les micas comme naturels. D'autres, en raison de la modification ou de la recréation en laboratoire, estiment qu'il ne s'agit plus de matériaux naturels et qu'ils devraient être classés comme synthétiques. Une chose qui devient claire à mesure que vous faites des recherches sur les soins de la peau et leurs ingrédients, c’est que tout le monde définit le naturel différemment ! Dans ce cas, c’est le traitement en laboratoire qui rend cet ingrédient extrêmement sûr et plus pur qu’il ne pourrait l’être dans son état d’origine.




Alors, quelles sont les alternatives comme colorants et pourquoi ai-je choisi de travailler avec des colorants minéraux ? Il existe deux alternatives principales.

Coloration uniquement avec des herbes, des fleurs et des matières organiques telles que la poudre de rocou, la poudre de cacao et l'indigo. J'ai choisi de ne pas emprunter cette voie car j'apprécie le large éventail et la sélection d'options esthétiques qui m'offrent la palette de colorants minéraux. Les couleurs obtenues à partir de plantes sont souvent belles, mais elles sont également moins réalisables de manière cohérente et disparaissent souvent du produit final. L'indigo et la chlorophylle peuvent donner de belles couleurs au savon, mais elles ne resteront pas permanentes. La palette offerte par les colorants naturels est assez terreuse et même si c'est un beau look, ce n'est pas celle de Dot & Lil ! Certains de mes savons sont cependant colorés avec ceux-ci. Le savon Chocolat et le savon Sugar & Spice sont colorés par exemple avec du cacao.

L’autre option concerne les colorants synthétiques, généralement les colorants FD & C (Food, Drug & Cosmetic). Ce sont les mêmes colorants utilisés dans les aliments. Outre les problèmes de santé que certaines personnes peuvent avoir à propos des colorants synthétiques utilisés dans les aliments ou les cosmétiques, ces colorants « saignent » dans le savon et ne sont donc pas parfaits pour les motifs tourbillonnants et superposés que j'aime tant ! Dans mon savon au chèvrefeuille, par exemple, les couches de couleur se fondaient les unes dans les autres. Il existe également des colorants D&C, qui sont à peu près les mêmes mais ne sont pas approuvés pour une utilisation alimentaire.



Y a-t-il des problèmes de santé liés à l’utilisation de micas, d’outremer et d’oxydes ? Le seul problème ici concerne les risques professionnels liés à l’inhalation à long terme de petites particules. Je porte un masque chaque fois que je manipule des micas, des oxydes et toute autre petite particule (comme mélanger les ingrédients secs du bain de lait Dot & Lil).

Si vous avez des questions, n'hésitez pas à demander!

Ecrire un commentaire

On vous emmène dans les coulisses de notre petite entreprise ! Découvrez et achetez les produits préférés de notre équipe.

xoxo, Anne + l'équipe Dot & Lil